J’ai été bénévole au Marathon de New York

Je ne suis pas une grande sportive combien même j’essaye d’aller à la salle de sport 5 fois par semaine, je ne cours pas de marathon ou de semi-marathon, je ne fais même pas de course à pied. Mais je souhaitais faire partie de cette aventure : le marathon de New York édition 2015.

IMG_1359

Le marathon en chiffre et en histoire.

Le marathon est une institution depuis 45 ans, tous les premiers dimanches du mois de novembre, il se déroule dans les 5 boroughs de la ville de New York : Staten Island, Brooklyn, Queens, Bronx et Manhattan.

Pour cette édition 2015, plus de 50 000 personnes ont fini la course de 42,195 kilomètres soit 26 miles.
12 000 volontaires sur 25 miles étaient présents pour donner aux coureurs : eau, éponges, bananes et des barres énergétiques en gel.
Près de 2,5 millions de spectateurs étaient présents pour encourager leurs familles, amis, coureurs ou tout simplement pour voir le marathon qui arrivait à Central Park.

Le classement 2015.

Le gagnant de cette édition est un habitant du Kenya : Stanley Biwott qui a fini en 2 heures 10 minutes et 34 secondes et la gagnante également kényane : Mary Keitany qui a fini en 2 heures 24 minutes et 25 secondes. Ils ont tous les deux remporté la somme de 100 000 dollars.

Le premier Français vient de Picardie : Thierry Guibault en 2 heures 29 minutes et 5 secondes est placé 24eme au classement des hommes. La première française quant à elle, classée 5ème au classement général des femmes avec 2 heures 26 minutes et 57 secondes est Christelle Daunay.

Au classement en duo les États Unis sont arrivés premiers, sur trois équipes.

Il y a également un classement chaise roulante où un Sud-africain est arrivé premier avec 1 heure 30 minutes et 54 secondes.

Et un classement handbike où un Français est arrivé premier en 1 heure 13 minutes et 19 secondes : Ludovic Narce. La France est très bien représentée dans ce classement : 5 fois au top 10 !

IMG_1357

Mais des coureurs de partout dans le monde étaient présents et de toutes les conditions: aveugles, sourds, handicapés, sportifs, moins sportifs … Le marathon accueille tous ceux qui souhaitent participer et qui rentrent dans les critères de sélections comme : courir pour une œuvre de charité ou bien encore avoir déjà effectué 15 marathons de New York, entre autres. Une liste plus complète est disponible sur le site du marathon.

La chanteuse Alicia Keys, l’acteur Ethan Hawk ainsi que le tennis man James Blake ont tous les trois couru leur premier marathon !

Contre la modique somme(chiffres 2015) de 11$ de frais de dossier + 216$ pour les résidents US et membres de la NYRR, 255$ pour les résidents US mais non membres de la NYRR et 347$ pour les non résidents US, vous aurez le droit de participer au marathon avec une médaille à la fin et des encouragements tout du long !

Le système est bien rodé du côté des volontaires également.

Les inscriptions se font en ligne, via le site du marathon. Vous remplissez vos informations et on vous propose des stations à choisir. Ayant un visa J-1 j’ai eu le choix entre différents miles réservés aux visas de ce type. J’avais choisi le mile 17, fluide station. Il faut principalement donner de l’eau et de la gatorade (une boisson énergisante) aux coureurs, ramasser les gobelets au tour et surtout encourager les participants.

IMG_1345

Plusieurs e-mails de rappels ont été envoyés, une session d’entraînement est programmée en ligne pour vous montrer ce qu’il y a à savoir, comment va se dérouler la journée, comment bien tendre le gobelet aux participants…
Ils nous ont également informés de ne pas prendre de gros sacs avec nous, pour des questions de sécurité, d’amener notre repas du midi ou bien de l’argent, mais également quelle tenue porter et qu’est-ce que nous allions recevoir le jour J….
On m’a même appelé par téléphone trois jours avant pour me demander si j’avais des questions et si j’avais bien tout compris.

Dimanche premier novembre jour de marathon, lendemain d’halloween !

J’avais rendez-vous à 9h30 au check point du mile 17 pour récupérer ma veste sponsorisée par Poland Spring (un peu comme l’eau vitel mais aux USA), un bonnet ainsi que mon badge.

IMG_1342

Arrivés au point, ils nous informent que nous sommes non pas à la fluide station mais à la sponge station. Ce qui nous va aussi très bien, l’essentiel étant d’aider le plus possible !

IMG_1348

Nous avons donc enfilé nos superbes vestes, nos gants en latex (mais pas nos bonnets, il n’y en avait plus …) et notre badge au tour du cou. Le département des visas J1 nous a également donné un pin’s pour nous encourager dans notre démarche.

Prêtes à donner des éponges imbibées d’eau aux coureurs en sueur.

IMG_1349

Sur nos badges, des informations utiles à suivre étaient présentes, telles que : que faire si un coureur vomi ou est en sang, ainsi que des informations générales : distance du marathon, le départ et l’arrivée …

IMG_1355

Les débuts ont été calmes, pas de coureurs mais des fauteuils roulants.
Après une bonne heure et demie à discuter avec des étudiantes française, russe et tchèque, en échange universitaire dans Harlem, nous avons vu les premières femmes arrivées, sous les applaudissements, les cris de joie du public, accompagnés de voiture de police, gyrophares et tout le tra-la-la.

IMG_1338

On sentait l’ambiance montée, les volontaires étaient prêts à donner leurs éponges en vue de la grande vague qui arrivait !

Vers midi, les coureurs commençaient à être de plus en plus nombreux. Les cris, les acclamations de la foule venaient se mêler aux encouragements des volontaires.

IMG_1341

Ne pouvant bien sûr pas encourager tout le monde un par un, nous avions choisi d’encourager plus particulièrement les Français à coup de : « allez la France » ou « allez Patrice » s’il y avait un nom sur le tee-shirt, mais également les coureurs d’autres pays qui avant inscrit leur nom en bien visible, avec comme phrase type : « go Kelly go » ou bien « come on Ernesto, you can do it » (allez Ernesto tu peux le faire), suivi de cris d’encouragements ! Autant dire que j’étais à fond !

La plupart étaient très réceptifs, nous remerciant chaleureusement, d’autres plus concentrés sur leur course levaient le pouce en notre direction en signe de reconnaissance.

IMG_1343

Les coureurs étaient en général très poli et gratifiant combien même la sueur leur coulait sur le front. Ils nous remerciaient d’être là pour eux, ce qui fait chaud au cœur quand, comme moi, on est venu dans l’esprit d’aider, d’être présent pour des personnes ne l’on ne connaît pas sans rien attendre en retour.

J’ai passé une très bonne journée, combien même ma voix était inexistante en fin de journée suite à tous les encouragements et je commençais à être malade ! Je suis contente d’avoir pu faire partie d’un tel projet de cette ampleur.

Je le referai sans doutes dès que possible, à New York ou ailleurs !

IMG_1339

7 réflexions sur “J’ai été bénévole au Marathon de New York

  1. Pingback: Octobre en 12 photos | marine flora aux usa

  2. Génial ! Ça a dû être une super expérience. En tout cas on voit dans ton récit que tu as pris du plaisir à encourager les coureurs… Merci de partager ça avec nous 🙂

    42km en 2h pwouah c’est fou quand même.

    J'aime

  3. Ça doit être super comme expérience ! C’est vrai que d’habitude je suis plus du côté coureur mais j’aimerai bien être bénévole un jour histoire de voir l’envers du décor 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s